Des économies d’énergie à un plan de sobriété résilient à Puteaux
Partager

La crise énergétique approche en même temps que l’été
s’efface. Le lissage des prix via les dispositifs de boucliers
tarifaires successifs sont insuffisants pour contenir les
prix. Le gouvernement improvise en faisant porter le
responsabilité de la consommation énergétique tout
d’abord sur les citoyens alors même qu’il y a déjà tout un
pan de la population qui n’allume plus le chauffage l’hiver
pour prioriser d’autres dépenses budgétaires.


Alors oui engageons des écogestes tous ensemble. Nous devons diminuer de 10%
la consommation d’électricité, de gaz mais aussi de pétrole. La mairie de Puteaux a
annoncé s’engager dans un plan d’économie d’énergie en optimisant le
fonctionnement de ses infrastructures et nous avons d’importantes marges de
manoeuvre sur le chauffage, les climatisations et l’éclairage des bâtiments. Nous
serons attentifs aux choix et à la mise en oeuvre du dispositif car les derniers
échanges lors du conseil du 12 septembre ne nous ont pas rassurés. A ce titre, le
bassin extérieur de la piscine de l’île de Puteaux est chauffé toute l’année sans
bâche la nuit. C’est un coût énergétique exorbitant (d’ailleurs le prix de l’entrée a
augmenté de 20% en septembre 2022). Il serait judicieux de fermer le bassin
extérieur les 4 mois les plus froids de l’année, permettant une réelle économie
d’énergie.


Enfin les études nous le prouvent, les gestes du quotidien ne sont pas suffisants.
Parlons de l’urbanisation de Puteaux. Celle-ci repose sur un pré-requis, l’énergie
bon marché. Les réseaux de chaleur actuels de la ville sont alimentés en majorité au
fuel et au gaz. Les infrastructures municipales n’ont pas été pensées pour être
sobres en énergie. Il va falloir désormais y remédier. Malheureusement l’école
Petitot qui dispose d’une enveloppe de plus de 10 millions d’€ pour sa rénovation ne
respectera pas les dernières réglementations environnementales (RE2020) alors
que nous l’avons demandé à maintes reprises! Pendant ce temps une ville comme
Colombes dépassera les objectifs de la RE2020 pour son nouveau groupe scolaire
dont les travaux démarrent.


Vous l’avez compris, il serait illusoire de compter uniquement sur les gestes du
quotidien sans un plan de sobriété avec des objectifs annuels clairs et financés. Et
sur le long terme, il est nécessaire que Puteaux rentre dans une transition
écologique systémique. Vous pouvez compter sur nous !


Vincent Dubail et Brice Loe Mie, élus du groupe écologique Puteaux la Transition
Retrouvez nos tribunes et bien d’autres sur https://hautsdeseine.eelv.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.